pétition, et sauvetage, action, manifestation, adoptions, co-voiturage, pésentation des membres, photos de nos toutous photos de nous.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deux des chiens de Mario Paquet euthanasiés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 501
Date d'inscription : 04/05/2008
Age : 45
Localisation : Gatineau

MessageSujet: Deux des chiens de Mario Paquet euthanasiés   Ven 4 Juil - 22:50

je vous diffuse ce message, malheureusement ces deux chiens ont été tués mais voici tout leurs histoires qui à votre tour vous toucherons

Je viens de recevoir cette lettre de Mario Paquet, le sans-abri le plus connu de Montréal, celui qui possède plusieurs chiens et que la ville harcèle.

Pourtant, il ne fait de mal à personne, ses chiens non plus. Dans le cas qui nous préoccupe présentement, il s'agissait d'un accident, comme ça arrive dans toute vie... Normalement, ses chiens sont tranquilles et ne mordent personne.

Deux de ses chiens devraient être euthanasiés aujourd'hui, et je vais probablement l'accompagner au Berger Blanc. Le Berger Blanc ne veut même pas que Maio soit présent lors de l'euthanasie sous prétexte qu'il s'agit d'une « acte médical »... Rapport ?! L'euthanasie chez le vet est un « acte médical » et on peut y assister !!

Le Berger Blanc ne voulait même pas que Mario aille visiter ses chiens...

C'est trop triste et cruel cette histoire...

Je ne sais pas comment on pourrait l'aider ?!

Ses deux chiens devraient être euthanasiés après 16 h...

On va essayer de filmer, pour documenter l'affaire...

Mario craint que la ville ne tue tous ses chiens...
Avec le projet de règlement de « deux chiens en laisse maximum »... Un règlement fait sur mesure pour lui, ouais ! Dans la rue, on l'a surnommé : « La loi Anti-Mario »...
http://www.cyberpresse.ca/article/20080119/CPACTUALITES/801191116/5358/CPPRESSE

Quelle histoire !

Je vous en reparle demain.


Voici sa lettre.


***

LES PORTES DU COULOIR DE LA MORT
SE REFERMENT SUR ODIEU ET PRIMA

Montréal, le dimanche 15 juin 2008

Vendredi dernier, la Cour d'appel du Québec a rejeté la requête que j'avais présenté pour permission d'en appeler du jugement de la Cour supérieure, honorable juge Gilles Hébert du 2 mai dernier qui rejetait la requête en révision judiciaire présentée le 11 avril 2008, laquelle contestait la légalité d'un avis d'euthanasie émis contre Odieu et Prima, deux de mes plus jeunes chiens, le 1er février 2008. Cette décision rend le jugement de première instance exécutoire et l'exécution de mes chiens aura lieu dès le 19 juin 2008.

Techniquement, tout finirait là et je n’aurais qu’à faire mon deuil de ces deux jeunes bêtes qui ont fait sursauter le quartier en voulant jouer trop brusquement avec un “nouvel ami” et en bousculant et mordillant les humains qui gardaient ce dernier. En tout et pour tout, les nombreuses “morsures” relatées dans les témoignages de ces deux hommes n’ont infligé qu’une blessure mineure au chien, des ecchymoses et douleurs musculaires aux humains et une paire de lunettes brisées. Mais Odieu et Prima doivent payer de leur vie cet écart de conduite, car selon la ville ils représentent un danger pour la santé et sécurité publique.

Ai-je d’autres options ou recours? Je ne sais pas encore. Pour moi, cette décision d’ordonner l’euthanasie de deux mes chiens a été prise sur des bases discriminatoires. Je crois que les autorités municipales cherchent depuis longtemps des moyens de contrôler le nombre de chiens que j’ai avec moi mais n’y arrivent pas car leur réglementation limitant le nombre de chiens ne s’applique que dans une ”habitation”, chose que je n’ai pas. L’incident du 4 janvier 2008 cité plus haut leur a présenté une occasion de faire descendre le nombre de mes chiens et de faire croire qu’ils avaient eu raison de se méfier de moi et de mes nombreux animaux. Ils en ont même profité pour annoncer, avant de prendre officiellement leur décision, un projet de règlement municipal limitant le nombre de chiens qu’une personne pourra promener en laisse, comme s’il leur fallait justifier à l’avance, auprès du public, l’éventuel ordre d’euthanasie qu’ils prévoyaient émettre.

Je cherche encore un moyen de faire valoir les points pertinents à ce dossier que je n’ai pas su faire entendre en révision judiciaire ou à la Cour d’appel. Est-ce que la Commission et le Tribunal des droits de la personne recevraient une plainte pour discrimination dans le traitement de ce dossier, et cette plainte justifierait-elle une prolongation du sursis pour Odieu et Prima? Ou encore, serait-il possible de contester le règlement lui-même qui permet une mise à mort par décision administrative unilatérale?

J’apprécierais bien sûr tout avis, idée ou assistance dans mes démarches pour faire valoir une justice équitable pour nous et nos animaux de compagnie. Mon adresse courriel est : famille420@yahoo.fr. Si l’on veut me voir, je suis souvent, de jour, dans un parc situé entre les rues Maisonneuve, St-Urbain, Ontario et Clark. Pour me joindre par téléphone en me laissant un message, composez le 514-572-6273.

Mario Paquet

deuxièmes lectures
Après une discussion corsée avec la direction du Berger Blanc, Mario a enfin pu voir quelques minutes ses deux chiens, en compagnie de Renégat, le père et grand-père de ces deux chiens condamnés (la direction ne voulait pas que Renégat soit présent, mais Mario y tenait).

Ce fut évidemment très touchant de voir la joie de ces deux chiens retrouvant leur maître un petit moment... trop court, bien sûr.

Vers 15 h, Mario a gagné un sursis, in extremis, grâce à l'Ombudsman qui va se pencher sur ce dossier. Ses chiens seront peut-être sauvés, quitte à être adoptés par des familles.

Mario est extrêmement soulagé... pour l'instant.

Je vous en redonne des nouvelles.
Mario a peut-être beaucoup de chiens mais il les aime et s'en occupe bien; ils sont toute sa vie. Et les refuges débordent ! C'est absurde...

Durant le temps qu'on était dans le refuge, alors que lui rêve de ravoir ses chiens qu'on lui a enlevés injustement, on a vu au moins six personnes venir porter (abandonner) leur chat... Un aux cinq minutes environ... !!!

Et on n'est même pas encore le 1er juillet...
La descision
la mort est là

Mauvaise nouvelle : les deux chiens de Mario ont finalement été exécutés le 25 juin dernier... Je l'ai appris hier soir seulement, car j'étais en dehors de la ville et je n'ai pas pris mes courriels ces derniers jours.

Je rappelle que malgré toute la désinformation véhiculée, ces deux chiens n'ont attaqué personne : ils ont voulu jouer avec un autre chien, tout simplement !!! Les deux maîtres du chien ont littéralement paniqué et se sont fait quelques bleus eux-mêmes dans la mêlée. Je le répète : les deux chiens n'étaient pas du tout agressifs, seulement trop enjoués !!! Ils sont morts pour avoir été des chiens, finalement... Je n'en reviens pas !!! C'est trop freak ! Ça n'a aucun bon sens !!! Comme le résume si bien Mario en une phrase : L’homme qui a peur est dangereux !!!

C'est la ville qui a poussé les deux hommes à porter plainte... Elle veut se débarasser de Mario et de ses chiens... Elle a trouvé ce moyen... Et deux chiens innocents en ont payé de leur vie...

Voici le texte très touchant que Mario a rédigé suite à l'exécution cruelle, arbitraire, inutile, absurde, révoltante et profondément dégoutante de deux de ses plus jeunes chiens.

ODIEU / PRIMA

Odieu, Prima, enfants de la meute
J’écris ces mots en guise d’émeute
Contre un système qui vous a tués
Tout simplement pour avoir joué
Car votre geste fatidique
Cette nuisance si “dramatique”
N’aura causé que peu de mal
Mais une grande peur très viscérale

Odieu, Prima vous étiez beaux
Jeunes et enjoués comme des ados
Parfois intenses dans l’expression
De vos envies et émotions
Vous n’étiez pas de méchants chiens
Vous écoutiez, souvent très bien
Vous montriez de l’affection
À toute personne sans distinction

Odieu, Prima, dans votre élan
Vous effrayâtes toutes ces bonnes gens
Qui ont fait le saut en vous voyant
Charger leur chien en aboyant
Ils n’ont pas vu votre intention
De canine socialisation
Ils n’ont retenu que l’image
D’une “agression” plutôt sauvage

Odieu, Prima, vous faisiez bien
De vous méfier de ces humains
Qui cèdent à la paranoïa
Devant tout c’qu’ils ne comprennent pas
L’homme qui a peur est dangereux
Sa crainte le hante et donc il peut
Recourir à toute entreprise
Pour que le “danger” se réduise

Odieu, Prima, quelle injustice
Qu’on vous condamne in extremis
À mourir dans la fleur de l’âge
Pour avoir fait un peu de tapage
Avoir créé une commotion
Et ainsi donner une raison
À ceux de la ville qui cherchaient bien
À réduire le nombre de mes chiens

Odieu, Prima, vous survivrez
Dans la mémoire de vos alliés
De ceux qui luttent pour les droits
Des animaux qui n’ont pas de voix
Pour se défendre contre l’abus
Et éviter d’être abattus
Lorsqu’ils agissent instinctivement
Et sont des chiens, tout simplement

Odieu, Prima, vos noms règneront
Dans l’ère des luttes à l’oppression
À la peur, l’incompréhension
Qui légitime l’exécution
D’une peine de mort contre la vie
D’un emprisonnement sans merci
De bêtes qui ne sont pas humaines
Mais qui ont droit à une vie saine

Odieu, Prima, je vous aime tant
Je pleure au souvenir des moments
Que nous avons passé ensemble
Pour si peu d’temps, à c’qu’il me semble
Je fais le vœu dès aujourd’hui
De démanteler cette parodie
Qui donne un droit de vie ou de mort
Aux hommes sans cœur et sans remords

Montréal, juin 2008,
Voici deux photos de leurs derniers moments, quand Mario a été autorisé à aller les voir dans l'isoloir du Berger Blanc. Moment extrêmement touchant que j'ai immortalisé en photos et surtout en vidéos.

Voici Odieu :

https://servimg.com/image_preview.php?i=14&u=11673328

Et Prima :

https://servimg.com/image_preview.php?i=13&u=11673328

À la mémoire de ces deux martyrs... en espérant que la ville ne tuera pas ainsi tous les chiens de Mario... C'est tellement triste cette histoire !!!
voilà l,action la seule que nous pouvons agir c,est d,écrire ici et dire ce que nous pensons de cette triste histoire
Il n'y a pas de mouvement organisé de soutien à Mario, à ma connaissance, mais je lui ai écris pour lui demander à qui et où on peut se plaindre. J'attends sa réponse. Avec le projet de règlement limitant à deux le nombre de chiens pouvant être tenus en laisse à la fois, ses autres chiens sont directement menacés, bien sûr.

On peut écrire à Benoît Labonté, le maire de l'arrondissement de Ville-Marie.

http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=87,2753554&_dad=portal&_schema=PORTAL

benoitlabonte@ville.montreal.qc.ca

Il n'a malheureusement pas eu le droit d'assister à l'euthanasie, on s'en doute ! Incidemment, qui sait si ses chiens ne sont pas présentement dans un laboratoire de recherche... ?!?! Ce serait encore pire que la mort...

Les médias l'ont totalement laissé tomber après l'histoire de Renégat. Jusqu'ici, il semble qu'aucun journaliste ne l'ait contacté concernant cette nouvelle histoire...

Je n'en reviens toujours pas. Je suis en train de terminer d'écrire une lettre à Labonté, je vais tenter de lui envoyer dans les prochaines heures. Je vais essayer d'en faire une version courte à envoyer aux médias.

_________________
La Vie Avant Tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachapelle.express-forum.com
 
Deux des chiens de Mario Paquet euthanasiés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La vie avant tout :: Pétition :: Agir pour la cause animal :: la cruautée animale dans tout ses sens :: Les débats sur la vie animale-
Sauter vers: